45. Quand nous aurions pu être des nababs!
Sagne-Vuagnard, après le bois, après la tourbe, le pétrole!
    Non par une quelconque révélation, mais simplement par le fait que notre Jura, notre Risoud en particulier, aurait pu regorger de pétrole! A cet égard on se souvient des recherches effectuées au niveau du chalet Capt en 1961-1962. La grande aventure pour les employés qui vécurent cette essai de ruée sur l'or noir  au coeur de notre grande forêt, et avec les conditions que l'on imagine. A découvrir sur notre site. 
    Que l'on ait rien trouvé, une sacrée bénédiction, quand l'on analyse les effets pervers de l'exploitation du pétrole dans les pays mêmes qui sont possesseurs de puits. 
    Ce que l'on  sait moins, c'est que des recherches se donnèrent encore en 1972-1973, et notamment dans la région de Sagne-Vuagnard, derrière le Pont. Nul doute que là aussi les recherches furent infructueuses et décevantes. On peut penser que la Vallée, quelque part, veille, et qu'elle n'a pas tenu à ce que sa nature soit défigurée par ce type d'exploitation. 
    Néanmoins il faut convenir que le résultat exact de toutes ces études sur le terrain sont demeurées rigoureusement secrétes et qu'aujourd'hui encore personne ne peut dire  au juste ce que l'on a pu déceler de ces sous-sols qui resteront peut-être ainsi pour nous à jamais mystérieux. 
    Sachons plutôt goûter à ce qu'il y a dessus, ces paysages que l'on aime, cette nature que l'on retrouve toujours avec plaisir et par laquelle, avec un brin d'attention, une sorte de recueillement, l'on comprend  ce qui sera toujours essentiel à la vie de l'humanité.