45. Le café et épicerie des Plainoz, en dessus du Lieu.
L'ambiance unique des Plainoz.
    Les Plainoz, c'est tout là-haut, au milieu des forêts et des pâturages, en dessus du Lieu. On pourrait croire que c'est un coin perdu. Et pourtant, ce qu'on découvre là-bas, ce sont des pâturages, anciens champs, d'une qualité exceptionnelle, sans cailloux, terrains labourables. 
    La zone jouit d'un microclimat très favorable. Elle était autrefois habitée à l'année. Il y avait là trois groupes de bâtisses. L'un a disparu, ne laissant plus que deux maisons devenues chacune un chalet d'alpage. 
   C'est probablement dans l'une des deux que l'on tenait autrefois café et épicerie. Cela se passe à la fin du XIXe siècle. Beau temps pour les contrebandiers venus d'outre-Risoud, et gros travail pour les gabelous qui tentaient, mais souvent en vain, de mettre la main sur tous ces mécréants qui n'étaient en fait que les braves gens de l'autre côté de la frontière, de cette région puissamment habitée autrefois des hauts de Mouthe. Il y eut ainsi en ces lieux, de part et d'autre, une vie extraordinaire que conte fort heureusement d'anciens textes. 
    Voici donc les Plainoz, aperçu bien modeste certes, mais voyez-vous, les documents sont rares et ne permettent pas, souvent, de rentrer dans un monde de détails dont nous nous régalerions.