44. Quand les armaillis partent pour l'alpage - Patrie suisse du 22 mai 1937 -
Tout le matériel de chalet étant chargé, on peut partir...
    Combien de cents fois ne sont-ils pas montés à l'alpage, une fois le joli mois de mai revenu, sur la fin, appelé par les hauts aussi infailliblement que le soleil se coucherait le soir derrière le Moléson! Ces belles expéditions, avec troupeaux et sonnailles, matériel et accompagnants, plus d'une fois ont su retenir l'attention des  journalistes de nos hebdomadaires romands ou suisse-allemands, tous conçus sous une même forme: l'actualité, un article de fond richement illustré, le roman en cours et les pages pour madame! 
    La Patrie suisse n'a pas manqué à la tradition, qui s'est même plus intéressée aux Alpes et à leurs traditions immémoriales qu'au Jura qui est resté méconnu, perdu en ses montagnes sans beaucoup d'intérêt pour les lecteurs de cette revue. Le Valais en particulier a intéressé de manière continue les rédacdteurs de ces revues. Le canton de  Fribourg vint ensuite, avec des coutumes alpestres encore plus vivaces. Ainsi se rapprocha-t-on des armaillis pour découvrir quel était leur vie quotidienne. Là-haut...
    Qui y sont toujours !