44. Les liteaux et autres carrelets
Les pendants sont formés avec des carrons, des carrelets et des liteaux.
    Les vacherins, en cave, s'affinaient sur ce que l'on nomme des pendants. Ceux-ci étaient constitués de carrons, pour les 6 rangées du bas, puis de carrelets. Ces deux éléments supportaient les liteaux, lambourdes en terme de charpentier. Ces perches étaient de 4 x 2,7 cm de coupe, sur quatre mètres de long. Des carrons et carrelets étaient disposés dans les bouts ainsi qu'au milieu.
    Le bois fut remplacé dès 1987 par l'inox. Feux donc les anciens liteaux qui ont désormais tous disapru, alimentant les chaudières, ou menés simplement au ruclon du coin.
    Ils pouvaient être beau quand ils duraient et que le bois avait été patiné par les usages. Ils pouvaient même avoir un lustré de bon aloi qui signale une vieillesse librement consentie mais aussi le désir de ne pas disparaître trop tôt. Ils rêvaient, hélas. Le métal était là, derrière la porte, qui allait les remplacer.
    Avec les liteaux, dont la qualité baissait au fur et à mesure que l'on se rapprochait de l'an 2000, que l'on n'atteindrait donc pas avec le bois pour monter des pendants, c'étaient de belles commandes assurées pour les scieries qui vivaient, en ce temps-là. Commandes aussi pour des fonds neufs et pour des carrelets.
    Et maintenant, réhabilitons le liteau. Il le mérite !