41. Veille de Noël, par David des Ordons
Une partie de Combenoire par où passa la petite Jeanne Grept.
    "La veille de Noël, j'ai dû faire quérir en grande hâte par la petite Jeanne Grept, des papiers restés au Lieu..."

    Cette brève note, tirée d'un cahier du vieux secrétaire Golay, nous reporte aux derniers temps de son activité - vers 1780 - déjà bien diminuée par ses infirmités.
    Jeanne Grept, orpheline, fut élevée par le cordonnier Pierre Chanson et sa femme, la Chansonne, établis depuis quelques années Vers-chez-le-Maître. Elle avait à cette époque environ 12 ans. D'un caractère docile et parfaitement dévoué, elle gagna la confiance du vieux fonctionnaire qui la chargeait souvent de missions de confiance qu'elle remplissait toujours avec fidélité.
    ... Assis près de son poêle en fonte, ses jambes enfouies dans une vieille chancelière, le secrétaire Golay voyait s'achever cette après-midi dans une précoce demi-obscurité.

    La suite à découvrir dans le texte joint. Bonne lecture!