40. Les robinsons du Bas-du-Chenit, par David des Ordons
Une fenêtre du Pré de l'Haut-dessus, dans le voisinage actuel de la Combe de la Verrière.
    L'histoire des habitants du Chenit, dans le premier siècle de sa colonisation, soit jusqu'en 1700 environ, demeure bien obscure. Cependant, certains points sur lesquels paraissent se trouver d'accord des traditions et des documents divers, viennent éclairer parfois la nuit de cette époque déjà lointaine.
    C'est ainsi qu'il est établi que, les familles devenant trop nombreuses et la famine sévissant vers la fin du XVIIIe siècle, une quinzaine de verriers du Chenit, des Goy, des Capt, des Meylan, des Le Coultre, etc., s'établirent sur le territoire de Montricher, dans l'endroit qui prit le nom de Combe de la Verrière.
    Outre ces verriers, il y avait un certain nombre de bûcherons, si bien que cette colonie se trouva bientôt assez nombreuse pour réclamer la fondation d'une école. Se considérant sans doute comme une simple annexe de la commune du Chenit, c'est à cette dernière qui'ils demandèrent l'envoi d'un régent, qui leur fut accordé aux environ de 1700.
    Inscrivons cela au chapitre de l'histoire proprement dite, et voyons maintenant la tradition... (à suivre dans le texte).