40. Du côté de Botta, commune de Sedrina.
L'église "moderne" de Botta, bien en évidence sur sa colline.
     Botta est sur la commune de Sedrina, autre localité que vous trouvez plus en amont. Les deux villages sont séparés par les flancs de la même montagne, distantes d’environ deux kilomètres. Ce qui fait que plus que de n’avoir qu’une seule commune pour un territoire somme toute assez vaste, il y eut pu y en avoir deux. Les circonstances de l’histoire ont fait qu’une seule et même communauté unisse les deux zones habitables de ce territoire entièrement situé sur les flancs d’une montagne, avec en conséquence des surfaces planes minimes et surtout un développement en gradin des deux localités, plus encore à Botta où rien n’est plat, et où l’agriculture dut être d’une difficulté incroyable. Ce qui revient à dire une fois de plus  que l’homme est capable d’aller poser sa tente un peu près n’importe où et qu’il ne rechigne jamais devant la peine. Etre ainsi sur ces raides pentes, à se crever pour une nourriture parcimonieuse, tandis que la plaine s’ouvre à moins de dix kilomètres de là et offre des terres riches, légèrement vallonnées parfois certes, mais sans que cela n’occasionne aucune difficulté de culture, alors qu’à Botta,  royaume du dahu, ce ne put qu’être sur le dos que vous pouviez transporter vos récoltes et vos diverses marchandises.