3. Levade parle de Taveyannaz en 1824.
L'incroyable beauté du site.
    Dictionnaire géographique, statistique et historique du canton de Vaud, par Louis Levade, 1824, pp. 305-306 - Taveyannaz -
    Montagne du district d’Aigle, où l’on peut alper 300 vaches ; elle est à 2 lieues au-dessus de Grion ; après avoir traversé des prés, des pâturages et des bois, du haut d’une colline on découvre tout à coup une vaste plaine entourée de rocs différemment découpés et s’inclinant insensiblement vers le lit de la Grionne. Au milieu sont 65 chalets rangés sur sept lignes et formant six rues, on croirait voir un camp jeté dans cette vaste solitude ; à une demi lieue plus avant dans les Alpes, du creux d’un rocher inaccessible jaillit la source de la Grionne ; cette rivière se précipite par plusieurs cascades, de vallons en vallons et va porter au Rhône le tribut de ses eaux.    
   
Cette montagne appartient à la commune de Grion ; chaque famille a son chalet où, pendant deux mois de l’été, une partie des habitants vient demeurer ; l’autre reste au village pour les travaux de l’agriculture ; ceux qui sont choisis pour aller à la montagne s’estiment les plus heureux. Toute la communauté élit un chef qui a un pouvoir absolu pour la police générale. Ces bons pasteurs paraissent ne former qu’une seule famille ; la plus aimable union règne entre tous les membres qui la composent, et semble réaliser les beaux rêves de l’âge d’or.
   
   
Voyez pour plus de détails le Conservateur Suisse, tome I, page 250 à 255.