39. La Landoz Neuve.
La Landoz Neuve à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle. Photo de Jean Reymond du Solliat. Prêt de Eugène Vidoudez du Bas-du-Chenit.
   Très beau chalet d'alpage, ou plutôt grange, situé à proximité immédiate de la route des Charbonnières à Mouthe, un petit kilomètre après le Poteau, sur l'éminence qui est à votre droite.
    Construit en 1800 par un propriétaire qui voulait donner à son bâtiment non seulement de l'assise, mais aussi de la beauté.
    Le volume est énorme. Il y a deux écuries et deux solins, au milieu le pont de grange. La charpente est une merveille d'équilibre et de solidité. On resterait des heures à la regarder.
    Toutes les pierres d'encadrement sont en calcaire, celui-ci taillé avec excellence. Nous ignorons ce qu'est l'intérieur, mis à part la grange dont le volume nous ravit.
    Le chalet, massif certes, a néanmoins belle allure et en faire le tour, ce sera pour vous, si vous n'y connaissez rien, votre première leçon d'architecture!
    On sait qu'il fut monté par Valéry Dépraz du Séchey dans la première moitié du XXe siècle. Il se rendait là-haut, en saison, en tillburit que tirait son brave cheval. Il y emmenait souvent mademoiselle Bordon dont l'intérêt pour l'alpage ne se démentait pas. Elle trouvait là-haut des distractions et un dépaysement bienvenus. Car le Séchey, cela ne saurait être à perpétuité le centre du monde!
    Bref, voilà une bâtisse et tout un petit monde que vous vous devez vous aussi de connaître.