39. De Pierra Fuliz à Pétra Félix.
Ceux que la neige n'effraie jamais...
    Le col est connu, encore que l'on ne s'y arrête guère, si ce n'est pour poser sa voiture sur le parc de proximité, mettre sac au dos et s'en aller à la conquête de la Dent de Vaulion par l'agréable chemin qui y conduit. C'est là une variante possible. 
    Il convient ici de poser ce que put en dire Marc Lutz dans son Dictionnaire de la Suisse de 1861: 
    "A ce nom de Pétrafelix ou Pierre heureuse se rattache une tradition populaire. On dit que des jeunes gens de la contrée attendirent un jour, près d'un bloc de rocher qui s'y trouve, un baron de La Sarraz qui revenait de la Vallée et le forcèrent à se désister de son droit de cuissage qu'il exerçait apparamment à la rigueur. Le traité fut conclu sur ce bloc de rocher, qui donna dès lors son nom à la forêt".