39. Auberge ou asile du Marchairuz.
Les poules du Marchairuz, célèbres et célébrées au pays des renards!
    Lieu de passage mythique. Là, vraiment, on quitte la Vallée pour s'ouvrir à un nouveau monde, le bassin lémanique. La différence d'ambiance est frappante. Et le spectacle que vous avez du côté de la plaine, surtout si le temps est clair et que vous pouvez découvrir le Mont-Blanc, grandissime montagne, sommet de l'Europe, est impressionnant. Oui, vraiment un autre monde. Ce qui signifie pas que l'on ne regrette quand même pas cette vallée austère que l'on quitte.         Le Marchairuz, la route en même temps que l'auberge, a donné lieu à de nombreux écrits dont quelques-uns figurant dans la vaste biographie combière. On retrouvera en annexe le très beau texte de Charles-Edouard Rochat publié en 1970 à l'occasion du 200e anniversaire de la route. 
    Et bien entendu, le Marchairuz a aussi été photographié de nombreuses fois en hiver, quand par ici les skieurs de la Vallée se livraient à leurs premières promenades avec leurs lattes, et à leurs premiers exploits, puisque c'est bien dans les environs du Marchairuz que se tint le premier concours de ski de l'endroit. En parallèle avec le Pont, bien entendu. C'était en 1901.