38. Le vacherin selon William Pierrehumbert
Avant le fromage... la traite
    Le Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse romand de William Pierrehumbert, paru en 1926 chez Attinger, est une oeuvre fondamentale,  d'une vaste et prodigieuse érudition, recensant la plupart  des termes de nos parlers régionaux. William Pierrehumbert, naturellement, n'aurait su oublier le vacherin.
    A lire son article reproduit en annexe, on se rend compte à quel point il est difficile de cerner ce terme, qui apparaît lié certes au fromage à pâte molle qu'il est, mais à d'autres objets du monde agricole, comme par exemple vacherin = celui qui garde les vaches.
    Le terme, appliqué au fromage, se retrouve dans le Jura et dans les Alpes depuis des siècles. D'où la difficulté d'attribuer une région précise quant à l'origine de cette pâte molle. En réalité c'est là mission impossible, puisque le vacherin voisina depuis le moyen âge avec le fromage traditionnel à pâte dure et avec le sérac. Il y a donc ces trois fromages, si l'on considère que le dernier en est un,  qui se signalent en de multiples lieux du centre de notre continent.
    S'en attribuer une origine, serait une hérésie complète. La profusion des sources que vous aurez l'occasion de consulter sur notre site, le prouvera à l'envi.
    Précisons encore ici qu'un produit quelconque, ne peut en aucun cas se refaire une histoire en vue de s'assurer un passé qu'il n'eut jamais, et cela aux fins d'un marketing plus efficace.  Si la chose est courante et banale pour les milieux économiques qui ne sont pas à une entorse à la réalité près afin d'assurer la vente de leurs produits, elle ne saurait l'être pour l'historien qui se doit de veiller à l'authenticité de toute ses sources et plus encore de mesurer ses propos.
    La malhonnêteté intellectuelle restera toujours pour nous une tare insupportable.