37. Un magnifique poème ancien sur le fromage
Une fabrication d'autrefois
    Nous nous trouvons ici en présence de Jaques Peletier du Mans (1517-1583), qui, en plus d'être mathématicien de haut niveau, c'est lui qui a donné son nom au milliard, était poète.
   Alors qu'il dédiait un long poème sur la Savoie à l'illustre princesse Marguerite de France, duchesse de Savoie et de Berry, il s'autorisait dans cette oeuvre de quelque huitante pages, naturellement toute en vers, à énoncer les principes de la fabrication d'un fromage "mollet", ce qui ne saurait qu'être dans ce pays un vacherin, un reblochon ou éventuellement une quelconque tomme, puisque les variantes de cette dernière qualification furent multiples et diverses dans leur présentation et consistance.
    Les termes et le processus de fabrication, tout au moins pour l'époque, sont exacts, ce qui prouve que notre homme ne s'est pas contenté à distance d'écrire sur quelque chose d'imaginaire, mais a réellement assisté à une fabrication de fromage et qu'il en a noté presque en scientifique toutes les opérations.
    Le résultat apparaît dans ce long poème qui parut une première fois en 1572 et qui fut ensuite réédité plusieurs fois, preuve de sa pertinence.