37. Les marchés au bétail.
Y'a d'l'ambiance...
    Connus au moins depuis le XIXe siècle. On en découvre un au Brassus à la fin de ce même XIXe siècle, fixé pour la postérité par Auguste Reymond. 
    On découvre un autre au Sentier, puis un autre encore au Lieu, situé à la Combe où les paysans de toute la commune y amenait leurs belles bêtes en espérant toucher un prix. Bigre une plaque de plus à accrocher au-dessus de la porte d'écurie, ça compte! 
    Ces marchés n'ont pas laissé des traces documentaires bien importantes. D'où la modestie de ce nouveau chapitre qui ne demandera qu'à s'enrichir.