37. Le Brassus rivière.
Un rien de liberté pour le Brassus...
    Le ruisseau du Brassus fut Industrialisé déjà au XVIe siècle, et notamment par l'usinier Jean Herryer qui avait quitté le modeste ruisseau de St-Sulpice au Pont, pour venir s'installer sur ce cours d'eau autrement plus important et plus susceptible de lui fournir toute la force motrice dont il avait besoin. 
    Désormais, et jusqu'au XXe siècle, des installations de ce type, soit moulin, scieries et autres forges, s'activèrent à proximité de cette petite rivière. D'anciennes photos témoignent de cette présence. 
    Le ruisseau, en conséquence, subit toute sorte de "réajustements", l'homme  naturellement incapable de le laisser en l'état,  plutôt décidé à lui briser l'échine. Le pauvre n'aura plus qu'à se laisser couler vers sa grande soeur l'Orbe pour lui dire toute sa peine ! 
    Pour quant à cette belle petite rivière, voir aussi notre secteur: ponts de la Vallée de Joux. 
    Le tout n'étant qu'une timide approche d'un cours d'eau dont l'histoire pourrait constituer la matière d'un bel et gros ouvrage.