36. Charles Biermann, Le Canton de Vaud, Lausanne, 1952, pages consacrées à la Vallée.
Lac de Joux, rive orientale.
  Nous n’avons que peu d’informations sur Charles Biermann. Juste savons-nous que, par exemple, en 1912-1913, jeune maître au Collège classique cantonal de Lausanne, il fonde un groupe scout.   
On le retrouvera plus tard professeur aux Universités de Lausanne et de Neuchâtel. L’ethnologie semble être sa branche privilégiée. Il est l’auteur de nombreuses études dans ce domaine. Son ouvrage : La maison paysanne vaudoise, de 1946,  est l’une de ses publications les plus conséquentes et les plus connues. Sa bibliographie est vaste, preuve des activités incessantes de l’auteur dans ce domaine particulier.    
Charles Biermann propose un autre ouvrage aussi conséquent, Le Canton de Vaud, Lausanne, Editions La Concorde, 1952. Dans celui-ci il aborde surtout les domaines de la géographie et de l’économie.     
Figure dans cette publication, aux pages 41 à 72, le chapitre : Le Jura.      La Vallée de Joux y occupe l’essentiel.    
Pages d’un sérieux exemplaire, avec une description géographique et géologique de notre région très solide, un résumé historique plus léger, et quelques éléments sur notre économie, notamment l’horlogerie.     
On est confondu par les propos toujours empreints de justesse de l’auteur, véritable encyclopédie. A croire qu’il sait tout, ne se trompe jamais, et que par conséquent rien d’une région ne pourrait lui échapper. Englobant le canton dans son entier, on peut se demander même de quelle manière il a pu emmagasiner autant de connaissances qu’il est capable, alors qu’il rédige ce livre, de restituer avec une précision impressionnante.     
Seul point faible de l’ouvrage, celui-ci ne comporte aucune référence. La bibliographie nous permet néanmoins de découvrir quelle fut la matière consultée. Pour la Vallée de Joux on trouve les publications suivantes :
 Aubert, D. : Monographie géologique de la vallée de Joux. Berne, 1942. 
 Besson, A. Au pied du Mont-Tendre, Lausanne, 1938, 1939, 1943.
 Biermann, Ch. : La maison paysanne vaudoise, Lausanne, 1946.
Meylan, R. La vallée de Joux. Neuchâtel, 1929.     
Schnetzler, J. : Les fractions des communes vaudoises. Lausanne, 1927.     
Il est évident que pour établir son étude sur la Vallée de Joux, Charles Biermann, tout en arpentant notre région qu’il semble parfaitement connaître, ne serait-ce qu’au point de vue de l’architecture des maisons et de la structure des villages, n’a fait, selon toute vraisemblance, que parcourir les ouvrages dont il disposait et n’a pas fait usage des archives communales ou villageoises. Les pages consacrées à l’histoire régionale sont en conséquence, rapides et sans révélations majeures.     
Le Canton de Vaud, ouvrage remarquable à bien des points de vue, souffre aussi,  mais c’est d’époque, d’une iconographie très modeste.