33. Une visite au musée ethnographique de Zogno.
Une table de jeu.
    C'est le petit musée par excellence, jamais décidé à accueillir les grandes foules. Il comprend une très riche collection d'objets de tous usages utilisés autrefois dans les montagnes bergamasques. Il y a malheureusement que ceux-ci ont été "retravaillés" afin de leur rendre uniformité et meilleure apparence. C'est une pratique hélas proscripte formellement dans le milieu de la muséographie et qui entache très sérieusement cette collection pourtant à d'autres égards  exceptionnelle.
    Il faut cependant oublier cet égarement, pour ne plus se concentrer que sur les objets eux-même, et non sur leur seule apparence, et prendre connaissance par eux de la vie ancienne de la popution bergamasque.
    Le lait occupe une large place dans cette collection d'objets, preuve qu'il y avait autrefois, ici comme en d'autres endroits, des activités agricoles dans la plupart des maisons et que l'on y fabriquait des fromages fermiers. On ne put donc pas connaître, pour l'essentiel des localités de ces vallées, des laiteries coopératives comme il y en eut par exemple d'innombrables en Suisse et en France. Il est possible cependant qu'il y eut quelques  exceptions, ne serait-ce qu'à Laxolo (sauf erreur) où justement il exista une organisation commune de ce type.
    Il n'y a certes pas que la problématique laitière à être exposée dans ce musée, mais toute la vie ordinaire de cette population de montagne très enracinée dans ses coutumes et ses croyances. Les grands changements n'intervinrent pour l'essentiel que dès les années soixante. Ce fut alors un immense chambardement qui vit beaucoup de ces objets monter au galetas ou finir dans les décharges publiques. Heureusement que d'aucuns prirent conscience de leur valeur inestimable pour les rassembler et plus tard les exposer.
    On mettra en parallèle avec le musée ethnographique de Zogno, celui de Valtorta, dans les montagnes, que l'on place, en fait de locaux utilisés, un cran au-dessus de ce premier.
    Les deux, dans tous les cas, se complètent admirablement bien.     A dire vrai, il n'y aura pas de visite de musée aujourd'hui, ce qui fait que nous ne ferons qu'un petit tour de la ville et puis après, au revoir et merci !