32. Mélanie Meylan, poète (1864-1944)
Mélanie Meylan photographiée par de Jongh
    Mélanie Meylan naquit au Campe. Elle était particulièrement douée pour la composition française, puisqu'à l'âge de douze ans seulement - d'aucuns disent quatorze ans - elle aurait rédigé le poème "La tombe de l'Interné", avec pour récompense de sa mère: une pomme !
    Mélanie Meylan apprit institutrice à l'Ecole Normale de Lausanne. Elle enseigna pratiquement toute sa carrière dans les Ormonts, plus précisément aux Diablerets où elle laissa de fort souvenirs. En raison surtout de sa piété profonde et influente.
    Notre poète écrivait aussi des romans sous le nom de Cornélie Duval. On lui doit entre autres écrits "Fleur du désert", qui eut un certain retentissement à l'époque.
    Cet auteur n'est plus guère connu de nos jours que par son poème lié à la tragédie de l'armée Bourbaki en déroute passant la frontière, alors que l'un de ces soldats mourut au chalet de la Thomassette et fut enterré à proximité.
    Mélanie Meylan est décédée à la Vallée en 1944.