31. Le ruisseau des Pilotes, à proximité de Chez Burquin.
Dernier tronçon avant la mise en tuyaux.
    Un ruisseau que Lucien Reymond, en 1864, annonce déjà comme tari. Il alimentait autrefois une installation industrielle, une tannerie en particulier. Des traces de construction sont encore visibles en amont du ruisseau. Que l'on découvre seulement en dessus de l'ancienne route des Bioux à l'Abbaye, la partie inférieure ayant été mise en tuyaux. 
    Des documents prouvent la présence de cette ancienne tannerie. La concession avait été obtenue par Pierre Burquin, maître tanneur, en 1693. Alors officiait le bailli Jean Rodolphe Villadin.