30. Venise vue par les Lectures du Foyer de 1930.
La tour de l'horloge à Venise.
    L’attrait spécial de Venise est d’abord dû à sa situation exceptionnelle. C’est la « ville aquatique » par excellence. Construite sur trois îles principales, dont la plus grande est la Giudecca, elle a débordé dans la lagune même, où ses maisons sont élevées sur une forêt de pilotis. Elle est sillonnée de canaux, qui y remplacent les rues. D’abord le canal de la Giudecca, large de quatre cents mètres ; puis le grand Canal, long de trois mille sept cents mètres, large de quarante-cinq à soixante-douze ; puis un millier d’autres franchis par de nombreux ponts ; le tout parcouru par des petits bateaux à vapeur et par les célèbres gondoles qui tiennent lieu de voitures. L’aspect est coloré et attirant au plus haut point, et explique que de tout temps Venise ait reçu la visite et inspiré l’amour de tant d’étrangers de tous les pays du monde. Plus qu’une autre peut-être cette ville a une atmosphère à elle, une âme vivante et belle. Le climat, du reste, malgré les préjugés contraires, est exquis.