30. Histoire ancienne de la Vallée par Charles Morel, 1902.
La tour de l'Abbaye peinte par Tell Rochat.
    M. Ch. Morel a communiqué à la Société d'histoire et d'archéologie de Genève, le résultat et quelques recherches qu'il a entreprises sur le défrichement du Haut Jura au moyen âge, dans la partie comprise entre la Dent de Vaulion et la Dôle. Ce défrichement, ou plutôt cette "mise en valeur", a débuté sous les auspices des monastères de Bonmont, Oujon, Payerne et de l'Abbaye du lac de Joux, mais il n'a pris des proportions sérieuses que lorsque des laïques, des seigneurs ou des communes, sont venus prêter leur appui. Au début, du reste, tout se bornait à des exploitations temporaires. Les hommes des couvents et des seigneurs allaient pendant la saison chaude, faire paître leurs troupeaux, un peu au hasard, dans les clairières des "joux noires" (forêts de sapins), et s'approvisionner de bois de chauffage et de construction. Plus tard, lorsqu'on commença à construire des granges, des chalets ou des fruitières, il fallut procéder à des répartitions et délimitations qui ne purent s'opérer qu'après des conflits sans nombre.