30. Bergamo, le cimetière.
Admirable statue à découvrir au cimetière de Bergamo.
    Le cimetière est à l’autre bout de la ville. Gigantesque. Avec une entrée monumentale voire monstrueuse qui vous surprend. Quel style ? Néo-fasciste, si ce terme existe, c’est-à-dire que cette construction énorme, qui vous rappelle quelque part les temples d’Angkor, aurait été mise en place avant la dernière guerre. Un cimetière capable d’accueillir plusieurs décédés par jour. Il est monstrueux aussi dans la surface qu’il offre. Avec des tombes, des caveaux, des cyprès d’autres grands arbres. Avec des sculptures qui sont parfois de pures merveilles et qui n’ont rien à voir avec la mort. C’est plutôt la vie qu’elles représentent, et souvent féminine, des beautés parfaitement formées, l’une avec la pointe des seins visibles sous le tissu léger qu’elle porte. Cet homme qui figure là, sous un mètre et demi de terre, a-t-il plus aimé que les autres ? Ou s’intéressait-il à l’art et avait-il fait créer cette œuvre magnifique avant même qu’il ne décède ?   
  
- C’est sous cette représentation de la beauté féminine que je veux dormir de mon dernier sommeil, avait-il pu dire lors de l’établissement de ses dernières volontés que l’on avait respectées.