2. Statistique de la Suisse de 1853 - les laiteries -.
Un intérieur de fromagerie ou laiterie.
    L'usage de préparer en commun les produits du lait appartenant à plusieurs propriétaires, contribue annuellement à les améliorer et à en augmenter la valeur, tout en diminuant la main-d'oeuvre. Ce système de fruiteries ou laiteries, recommandé par les bons agronomes, s'est développé et étendu dans plusieurs cantons, principalement dans ceux de Berne, de Lucerne, de Vaud et de Fribourg. Les établissements de ce genre les plus anciens.  Dans le canton de Vaud, ne paraissent pas remonter au-delà des premières années du siècle. Dans le commencement, quelques particuliers convinrent, afin de tirer un meilleur parti du lait de leurs vaches, de fabriquer en commun le beurre et le fromage dans la demeure de l'un d'entr'eux. Plus tard ils louèrent ou firent construire un bâtiment plus approprié à cette destination. Ils le meublèrent de chaudières et des autres ustensiles nécessaires, et prirent à gages un habile fruitier. Dès lors, ces laiteries communales se sont multipliées dans le canton; on en compte actuellement 443. Presque tous les villages en ont une, quelquefois deux et plus. Le plus souvent ce bâtiment appartient à la commune qui le loue pour un prix modique.