2. Marcel Golay-Caillet, Infirmerie du Chenit, Hôpital de la Vallée de Joux, état de préparation et de réalisation 1983.
C'est en ces lieux que sera construit le futur hôpital.
    Marcel Golay-Caillet de l'Orient, aujourd'hui décédé, fils de Paul Golay, patoisan, était aussi en son temps secrétaire, probablement du Conseil Administratif de l'Hôpital. Ayant quitté ses fonctions mais toujours attaché à l'honorable bâtisse pour laquelle il s'était dévoué, il entreprit de conter l'histoire de l'époque qui avait précédé la construction de l'hôpital. On remonte ainsi jusqu'en 1866 où il semblerait qu'ait débuté la collecte de fonds. 
    Qu'en fut-il de l'Hôpital de l'Orient ? Il est probable que son histoire est contée dans l'un ou l'autre des documents que nous mettons à disposition des lecteurs. 
    Toujours est-il qu'un fonds avait pris naissance, enrichi des dons divers qui affluèrent pendant des décennies. Tant et si bien, et même si ceux-ci étaient très insuffisants pour la construction d'un vrai hôpital, que l'on put se décider enfin, après des discussions innombrables et toujours recommencées, ainsi qu'il en va pour tout grand projet, à se lancer dans la bagarre. Le nouvel Hôpital fut inauguré en 1934. Son utilisation fut un vrai succès.