2. La jeune abbaye des Rochat des Charbonnières, dite aussi parfois Confrérie des Rochat.
La boîte contenant les archives de l'abbaye des Rochat des Charbonnières. Elle pourrait être de de 1749. Ainsi lit-on dans l'un des deux premiers registres: "Du dit jour (15e mai 1749) a été remis au Sr. recteur David Aymé et Pierre Abram Rochat neuf pièces de cédule avec tous les papiers et patente concernant la dite abbaye et une petite boîte que tous les papiers sont dedans".
    Cette société de tir fut fondée en 1729, avec l'autorisation écrite de LL.EExces. Elle poursuivit ses activités jusqu'en 1866, date où fut déclarée la dissolution. La tièdeur des membres n'avait pas permis d'aller plus loin. Il faut comprendre aussi que les règlements de la société n'étaient plus d'actualité. Le prouve la naissance d'une autre société de tir huit ans plus tard, en 1874.
    L'abbaye des Rochat, célèbre de par son nom, pouvait, tout au moins sur le papier, accueillir n'importe quel citoyen du village des Charbonnières. En réalité, d'après les listages en notre possession, elle ne reçut jamais que des membres porteur du nom de la société.
    Celle-ci, en plus d'organiser un tir annuel, jouait le rôle d'une petite banque de village  en prêtant les capitaux issus du montant de l'inscription des nouveaux membres et de l'intérêt des créances mises en circulation. Elle joua ce rôle jusqu'au bout, où le capital total de 2626.69 fut réparti entre tous les membres. Ceux-ci, donc tous Rochat, étaient au nombre de 36 en 1866.