2. En long et en large du Mont-Tendre, S.A., FAVJ des  15 et 22 août 1935.
En toutes saisons le Mont-Tendre, pour l'amateur de paysage, offre des joies sans pareilles.
    Le Mont-Tendre fascina toujours S.A. qui pouvait le voir chaque jour face à son village du Solliat, avec sa capuche blanche une partie de l'année. Cette montagne l'appelait comme un aimant, aussi s'y rendait-il souvent, et avec quel plaisir. Aucune de ses plantes ne lui était désormais inconnue, aucun vallon, aucune combe où il n'avait  passé. Il en avait fait son domaine privilégié. 
    Reproduction ici mauvaise  de la FAVJ photographiée et non photocopiée, avec un éclairage des plus médiocre. Une fois de plus, une fois encore...