29. Wilfrid Rochat et son fils Eric, repreneur -
Wilfrid Rochat, tampon à la main, s'apprête à opposer sa marque ou ses initiales sur quelque boîte.
    Wilfrid Rochat dit le Come, établit son commerce d'affinage dans la maison familiale, dite chez Pedzi, l'une des grosses fermes du village, dans les années vingt. Il le fait excellement prospérer,  qui restera néanmoins à un volume moyen, car tel devait avoir été les voeux de son propriétaire qui visait plus à la qualité qu'à la quantité.
    Wilfrid Rochat sera donc connu loin à la ronde pour l'excellence de ses produits.
    Son fils le seconde déjà alors qu'ils construisent une maison au Gros Tronc, à peu de distance de la ferme familiale. C'est désormais ici que s'activeront nos deux affineurs.
    Wilfrid Rochat décède cependant en 1956, laissant son fils Eric seul à la tête de l'entreprise. Celui-ci, déjà formé, n'aura aucune peine à en tenir les rennes et poursuivra ses activités "vacherinesques" jusqu'à la fin du siècle.
    Sa marque,  Le Trèfle a été vendue à un affineur de La Chaux qui l'utilise encore aujourd'hui. Preuve d'une excellence qui n'est pas besoin de démontrer.
    Notons aussi ici qu'Eric Rochat, décédé récemment, fut une fine gâchette, mieux, un tireur remarquable qui sillonna notre pays pour participer à des concours dont il en remporta un nombre incalculable, son appartement, en conséquence, se remplissant au fil des années d'un étalage prodigieux de médailles.
    Eric Rochat, fournisseur de la reine d'Angleterre, comme vous allez pouvoir le découvrir ci-dessous!