29. Roland Zahnd-Meylan, L'Orient, Vallée de Joux, histoire de notre fraction de commune, 2004 - sans texte -.
Couverture de l'ouvrage.
    En 1904, quatre ans après le village du Sentier, naît la fraction de commune de l'Orient. Il convenait donc, en 2004, de fêter dignement cette naissance et surtout de proposer à l'attention du public un ouvrage en bonne et due forme sur le passé de cette agglomération. Ce travail incomba à Roland Zahnd-Meylan qui le réalisa avec succès. Ouvrage là aussi richement illustré. 
    Ainsi saura-t-on tout de l'histoire récente de ce village. Car pour l'histoire ancienne, même remarque que précédemment, pour la connaître dans sa richesse toujours aujourd'hui insoupçonnable, il eut fallut fouiller de fond en comble les archives de la commune, travail énorme qui dépassait, et de loin, le but recherché. 
    L'Orient, autrefois l'Orient-de-l'Orbe, nom autrement plus explicite, le seul village de la Vallée sans église avec le Solliat ! Ce qui fait que ses habitants durent toujours traverser l'Orbe pour s'en aller de l'autre côté retrouver le temple du Sentier assez vaste pour accueillir l'ensemble de la population. 
    L'Orient-de-l'Orbe qui donna trois écrivains exemplaires:         Paul Golay, bouillant syndicaliste et grand pourfendeur de la classe dirigeante, auteur de l'ouvrage : Terre de justice, par ailleurs père d'Alice Rivaz, écrivain bien connu. 
    Jean-Claude Piguet, auteur des ouvrages: Le Train et Les Gitans, des chefs-d'oeuvre à lire et à relire. 
    Roland Piguet, créateur de l'Epervier qu'il anime dans toute une série de romans policiers à l'écriture classique. 
    On le voit donc, le village de l'Orient n'est pas un village à dédaigner et son histoire saura encore nous en apprendre beaucoup.