29. Genève et les rives du Léman, par Rodolphe Rey, 1868.
Poya de Sylvestre Pidoux (1800-1871), partie e.
    La Gruyère frigourgeoise est dominée par les hautes et vertes croupes de Moléson. C'est une suite de pâturages; partout des chalets, des troupeaux épars dans les prairies, des ruisseaux murmurants; le tintement des clochettes résonne de vallon en vallon, ici, doux et mélancolique, ailleurs, grave et sourd. Les chalets sont très simples; la pièce principale renferme la chaudière à cuire le fromage.