28. Autour du lac Brenet, le Creux aux Italiens.
Discrétion de l'oeuvre, certes, mais par contre charme et beauté du site.
    Cet entonnoir est l'un des moins impressionnant situés sur la rive occidentale du lac Brenet. Et pourtant il a son importance historique, puisqu'il témoigne, par son nom, de la présence de travailleurs étrangers saisonniers lors des grands travaux de Bonport et environs en 1890-1892. Et en quelque sorte, de manière toute fortuite, car on ne pensa jamais à rendre hommage à ces hommes de peine et de bonne volonté, il est là pour nous faire souvenir que déjà en cette deuxième moitié du XIXe siècle, notre pays faisait appel à une main-d'oeuvre étrangère pour mener à bien ses grands travaux. 
    Aussi n'est-il pas saugrenu de dire que la Suisse moderne, a été construite par les étrangers, et à l'époque, ceux-ci étaient ces ressortissants italiens dont beaucoup, un jour, formeront une base solide de notre population. 
    Il convenait donc de le dire, et de comprendre que la Vallée de Joux, plus encore que d'autres régions, a vu se réaliser ses grandes oeuvres par ces hommes-là. Citons à cet égard la reconstruction du village du Lieu suite à son incendie de 1858, la construction complète de la nouvelle route de la commune de même nom, l'établissement de la ligne de chemin de fer Le Pont-Vallorbe, la construction de la plupart des maisons de la fin du XIXe siècle, Bonport, et enfin, pour en rester à cette même époque, la construction de la ligne Pont-Brassus. 
    Voilà qui fait déjà pas mal. Quant au nombre d'heures que firent tous ces ouvriers, qui saurait l'établir ? Quelques millions! Et combien de brouettes ? Quelques dizaines de millions! Et combien de coups de pioches ? Quelques milliards!  Planant sur le tout le bruit des explosions et l'odeur de la poudre!