27. Les redzipets
Une récréation, quelque part...
    Il s’était souvenu bien à propos de cette catégorie d’élèves quand il allait à l’école. Oh, ils n’étaient pas nombreux, mais ceux-là faisaient des dégâts dans une ambiance collective, jusqu’au jour où les autres, trop exaspérés par ces manières indignes des règles coutumières, les passaient à tabac, ou mieux, si c’était l’hiver leur donnaient une bonne savonnée.    
    On ne sait comment on les appelle dans d’autres endroits qu’en Suisse romande ou ce terme est le plus connu, on dirait peut-être des rapporteurs, mot que le Petit Littré explique de cette manière : Celui, celle qui, par indiscrétion ou par malice, rapporte ce qu’il a vu ou entendu. Ainsi donc de tels ou de telles seraient de vilaines brebis pratiquant la délation avec le désir bien évident de nuire à celui qu’ils  dénoncent.  Ce sont donc là, eux tous ces rapporteurs, ou mieux encore ces redzipets, des personnages peu recommandables qui, si donc vous avez eu le malheur de faire une faute, ou même une crasse quelconque pendant la récréation, vont vite l’annoncer au régent ou à la régente. Belle mentalité.