27. C'était la fin de la saison.
Des couleurs pour le moins bizarre...
    Quand vous remontez là-haut, après que la saison, elle se soit faîte, ce n'est souvent rien gai. Et d'autant plus quand le brouillard ne quitte pas les alpages qu'il rend tout autres, fantômatiques, parfois un peu effrayants quand vous vous êtes perdu, que vous tournez en rond, et qu'un simple mur vous pose problème. Car où êtes-vous, de quel côté du mur. Sur votre montagne, ou sur celle du voisin, qui, on le sait, est située tout au bord du précipice ? 
    Ces arrière-automnes, n'empêche, ils ne sont pas sans charme. Et monter là-haut, parfois encore, c'est carrément se mettre hors du monde. Un monde nouveau est né. Plein de tristesse. Silencieux. Bizarre. Où l'homme a-t-il donc disparu ? Et saura-t-il réapparaître, à la prochaine saison ?