26. L'école de Combenoire.
Ce fut dans le grand voisinage de Combenoire que se tint les premières classes du hameau.
    On sait que l'école de Combenoire était jumelée avec celle de la Fontaine aux Allemands. C'est-à-dire qu'il n'existait qu'un seul maître pour les deux hameaux, et que celui-ci, logeant en principe à Fontaine aux Allemands où il donnait par exemple les classes le matin, devait se rendre l'après-midi à Combenoire pour offrir aux élèves de cette petite localité l'enseignement adéquat. 
    Les rapports entre les deux collectivités étaient donc nombreux et permanents, l'école étant l'un des grands dicastère pour chacun de ces deux hameaux. 
    Les archives de ceux-ci sont riches de documents de toutes sortes concernant l'enseignement. Si bien que malgré que ce fut des agglomérations très modestes, on est fort bien documenté sur les activités tant des maîtres que des élèves. 
    Le hameau de Combenoire construisit son école en 1844. Chose unique pour la Vallée, elle comprenait au rez la laiterie, et au premier étage la salle d'école. 
    L'enseignement à Combenoire fut donné jusqu'en 1886. Désormais les élèves devraient se rendre au Lieu. On imagine les difficultés de déplacements en hiver, alors que le chef-lieu était placé à quelque trois kilomètres environ du centre et que souvent les routes, à l'heure de l'école, n'étaient pas déneigées.  Il est possible que les absences aient été nombreuses pendant le plus dur de la mauvaise saison. 
    On s'est attardé dans ce nouveau chapitre sur le cas d'Amélie Cart. Elle fut l'élève du régent Constant Piguet qui a avait commencé son enseignement en Combenoire en 1847. Amélie Cart commence l'école le 2 août 1869. Elle termine officiellement ses classes le 25 mars 1880. Pendant ces onze ans, alors que jusqu'en 1879 elle avait été présente d'une manière extrêmement régulière, elle avait toujours eu comme seul maître le régent Piguet ! Il ne fait aucun doute que si elle fut bonne élève, qu'elle ait secondé cet enseignant,  ne serait-ce qu'au niveau des élèves les moins âgés.        
    L'école de Combenoire ne resta plus que laiterie ou fromagerie pendant quelques années avant que la société ne cesse ses activités. Le bâtiment lui-même disparut dans un incendie en octobre 1902. L'école de Combenoire avait définitivement vécu.