261. Le pâturage de l'Epine dit La Roche.
Rouges étaient tes forêts, Ô mon pâturage...
    Pâturage situé immédiatement au-dessus des falaises bordant le lac Brenet, côté occidental, juste en dessous des Petites Cernies, bien discret dans son environnement pourtant très favorable, avec une sorte de micro-climat tout à fait satisfaisant. 
    Ce territoire était joui autrefois en indivision  pas tous les habitants de l'Epine-dessus et de l'Epine-dessous qui y mettaient le bétail qui restait à la ferme pendant l'été, tandis que le gros des troupeaux était placé sur les grands alpages de la région ou de la France voisine. 
    Pour le pâturage de la Roche, si nos souvenirs sont bons de ce que d'aucuns purent nous raconter autrefois, on engageait alors un petit berger pour s'occuper de ce bétail qu'il convenait tout de même de ne pas laisser filer en bas des falaises en certains endroits impressionnantes du lac Brenet, ne serait-ce que celles de l'entonnoir de Bonport. Mais le bétail n'est pas sot quand même, qui sait fort bien là où mettre le pied! 
    Tout un monde que ces pâturages de l'Epine que vous pourrez même joindre depuis les bords du lac Brenet. Il y a déjà ce chemin qui monte de Bonport, et puis aussi, plus loin contre la Tornaz, un cheminet d'une discrétion exemplaire que n'empruntent plus guère que les chamois, véritables habitants de ces lieux depuis des décennies.