25. Objets du travail du lait au musée du Pays d'Enhaut.
La presse, sur l'enrochoir.
    La visite de la partie annexe du Musée du Pays d'Enhaut, à Château-d'Oex est un enchantement. Tout ou presque est là, manquent juste les toiles à fromage et la baguette. Peut-être aussi une seille à azi plus spécifique, voire un tonneau pour le sel. 
    Des objets restent les mêmes cependant que partout ailleurs, puisque leurs fonctions sont identiques. On sait d'ailleurs que beaucoup d'hommes de ce Pays d'Enhaut sont partis ailleurs gagner leur vie dans le milieu du lait. Ainsi voit-on des noms d'ici à la Vallée de Joux au début du XVIIIe siècle, et même déjà à la fin du XVIIe siècle. On y rencontre par exemple des Hiersin, qui n'est que l'ancienne orthographe de Yiersin. 
    Les fruitiers du Pays d'Enhaut furent en activité pendant tout le XXe siècle. Et encore probablement aujourd'hui. Au cimetière de l'église de Rougemont, beaucoup de tombes de ces vieux de la vieille qui ont passé leur vie dans un chalet, voient une pierre avec le dessin d'un tel. Nous sommes donc en un pays d'économie alpestre, avec des professionnels qui, depuis la nuit des temps, ne le cèdent d'aucune manière au Gruyèriens voisins. Pays d'Enhaut, Gruyère, c'était tout comme, même culture. Juste la religion qui change, mais celle-ci n'intervenant pas trop sur les modes de faire. 
    Nous sommes donc heureux d'avoir pu visiter ce modeste bâtiment, et pourtant quelles merveilles il cache. A voir d'urgence pour qui s'intéresse à cette économe alpestre dont on ne pourra jamais faire complètement le tour.