23. Le café de la Tempérance au Sentier, dit de l'Espérance.
Quartier du Haut du Sentier, avec la Tempérance à droite.
    La Société de Tempérance qui, avec le concours d’autres sociétés religieuses a pris, sous la dénomination de Société anonyme l’Espérance l’initiative de la construction d’un bâtiment au Sentier, est assez connue de chacun de nous pour qu’il ne soit pas nécessaire de faire l’historique de cette société ; chacun connaissant le but philanthropique et humanitaire qu’elle poursuit.   
   Depuis quelques années qu’elle existe dans notre pays, que de bien n’a-t-elle pas déjà fait. Un nombre assez considérable d’ivrognes, dont quelques-uns étaient tombés dans un véritable abrutissement, entraînant avec eux leur famille dans la misère, ont été relevé et réhabilités par cette société de tempérance dont les membres ont poursuivi leur tâche sans se laisser rebuter, payant de leur personne et de leurs biens, s’imposant des privations et conduisant en quelque sorte par la main comme on conduit un enfant qui apprend à marcher, ces malheureux tombés,  et après bien des luttes en ont fait des citoyens honorables.    
  Cette société, désirant ouvrir au Sentier un Café de Tempérance qui répond au but qu’elle se propose,  a donc décidé la construction d’un bâtiment servant à cet effet, et contenant en outre une salle de réunions, une salle de lecture et un logement pour le concierge.