239. Vers chez Claude, ou l'Allemagne.
Le Café du Risoud ou Chez Simi de bonne mémoire.
    L'Allemagne n'est que la simplification tronquée de La Fontaine aux Allemands, hameau qui englobait toutes les maisons foraines sises sur ce vaste plateau que l'on trouve au-dessus du Lieu, en face de la vaste crête du Risoud. 
    Il y avait alors deux parties relativement distinctes. Le hameau de La Fontaine aux Allemands proprement dit, région actuelle de Chez Lucien, et les hameaux des environs de Vers chez Claude, lieu dit l'Allemagne aujourd'hui.  Cette zone comprenait aussi de nombreuses maisons foraines qui avaient pour noms: Vers chez Joly, le Bas de la Tépaz, Chez le Crot, Vers chez Seillon, et enfin Vers chez Claude. Ces deux dernières localités étaient proches l'une de l'autre. 
    Vers Chez Claude était un voisinage encore au début du XIXe siècle. Un incendie le détruisit en 1817 selon Lucien Reymond. On ne reconstruisit apparemment qu'une seule bâtisse qui devait elle aussi encore passer par les flammes en 1894. Nouvelle reconstruction. 
    Celle-ci prit le nom de Café du Risoud, ou Vers chez Simi. On y dansait à tort et à travers au son de l'accordéon, on tenait boutique où pouvaient s'achalander les contrebandiers d'Outre-Risoud qui connaissaient les lieux comme leur poche. Bref, il y avait ici de l'activité. Jusqu'au jour où la maison ferma ses portes une bonne partie de l'année.  Celle-ci, en 1973, selon le cadastre Vagnières, était propriété de Marc Baiche de Saubraz. Le personnel de l'exploitation laitière, avec production livrée à la laiterie du Lieu, logeait au rez-de-chaussée où l'on trouvait une cuisine et 3 chambres, dont l'ancienne salle du café du Risoud. A l'étage on trouvait un appartement semblable servant de résidance secondaire.