238. Chez Lucien, sur la commune du Lieu, ancien site de La Fontaine aux Allemands.
Les grands plateaux de la Fontaine aux Allemands vu de l'une des fenêtres de Chez Lucien.
    Chez Lucien, du nom du propriétaire de cette ancienne ferme rachetée en 1888 par la commune du Lieu des héritiers de Fanchette Rosalie Reymond-Cart et de François-Lucien Reymond-Cart. 
    Entendons-nous, la propriété n'appartint jamais à Lucien Reymond, simple prince consort, mais à son épouse Fanchette-Rosalie née Cart, Mais voyez comment vont les choses, c'est pourtant son mari qui donna son nom au domaine. 
    La ferme originale, vieille bâtisse dont nous n'avons malheureusement aucune photo, brûla en 1921. On reconstruisit alors le grand chalet que l'on connaît sous ce même nom de Chez Lucien.
    Autrefois, quand le hameau de la Fontaine aux Allemands vivait encore, il y avait en cette maison une auberge, tenue par Lucien Reymond, aussi probablement un magasin, le tout essentiellement à l'usage des contrebandiers français qui venaient se ravitailler à l'envi sur Suisse. Toute une époque dont le souvenir est depuis longtemps perdu et enterré. 
    L'alpage de Chez Lucien, constitué des anciens champs attenant à la ferme originelle plus de nombreuses parcelles rachetées plus tard et suite à divers remaniements de la zone, est aujourd'hui un pâturage d'une surface pâturable épurée de 47 ha., l'un des fleurons des propriétés alpestres de la commune du Lieu. 
    On découvrira ici l'histoire quelque peu brouillonne certes de cette propriété, mais néanmoins devant permettre de se faire une bonne idée de sa somme toute très longue histoire.  
    Notons encore, ce qui ne se trouvera pas dans le texte sauf erreur, que la ferme de chez Lucien, celle d'avant l'incendie de 1921, ne se trouvait pas à l'emplacement du chalet actuel. Elle était de beaucoup plus loin à l'est, en direction de la Dent-de-Vaulion.