235. L'aventure alpestre du village du Lieu, Les Plainoz.
Cette magnifique région des Plainoz.
    Les Plainoz se situent sur le versant suisse de la chaîne du Risoud,  les bâtiments établis à 1199 m. d'altitude, soit environ 100 mètres au-dessus des hameaux sous-jacents, la Frasse à 1104 m, l'Allemagne à 1100 m. 
    Cette altitude plus élevée n'est pas redhibitoire, puisqu'en fait les Plainoz jouissent, d'après ce que nous pouvons comprendre, d'un climat meilleur que celui des régions d'altitude moins élevée. Sorte de micro-climat favorable à l'agriculture. Raison pour laquelle des pionniers s'installèrent en ces lieux lors de la grande vague de la colonisation du Risoud, dès la fin du XVIe siècle probablement.       
    Le hameau des Plainoz, avant 1800, possédait 6 maisons, réparties en 3 voisinages. C'est dire qu'il pouvait y avoir du monde en ces lieux. La grandeur des deux domaines d'aujourd'hui, Plainoz des Meylan et Plainoz des Aubert, prouve que beaucoup de champs quadrillaient la zone, nombreuses surfaces réparties entre tous ces propriétaires. La réunion parcellaire n'avait pas encore passé par là. 
    Bref, là-haut, on vivait. Et bien entendu aussi, l'on descendait parfois au village, ne serait-ce que pour se ravitailler en produits indispensables. On ne pouvait vivre en autarcie, et même si l'on cultivait des céréales aux Plainoz. 
    Le hameau fit toujours partie du village du Lieu et ne se rattacha jamais à un hameau de beaucoup plus proche, comme celui de la Fontaine aux Allemands qui était constituté en fraction de commune. On ignore pourquoi l'on ne chercha pas à se rapprocher de cette petite collectivité qui en aurait pu être renforcée tandis qu'elle aurait accirdl eb contrepartie certains avantages aux gens des Plainoz. 
    On découvrira plus bas, que le village du Lieu se lança dans la grande aventure alpestre et qu'il acheta l'une des maisons des Plainoz pour la transformer en chalet à destination des bêtes des habitants du Lieu. L'aventure ne dura guère plus de trente ans à la fin du XVIIIe siècle.  Les charges, les soucis de toutes sorte, vinrent à bout de la ténacité des gens du Lieu qui préférèrent mettre la clé sous le paillasson et revendre la montagne à d'autres. 
    Bonne promenade aux Plainoz.