22. Taveyannaz dans Trésor de Mon Pays - 1964 -
Des militaires aussi à Taveyannaz. Vers 1914-18.
    On a dit le Fond de ville cœur du village, hanté qu’il est de ces présences qui assurent la durée d’une communauté. Il est un autre lieu dans la commune où l’on ressent la même continuité rassurante : le pâturage de Taveyannaz.    
   
Au matin du 11 mai 1940, alors que les hommes mobilisés, entourés du cercle muet des familles, montaient dans les cars qui les enlevaient au village, une femme dit: « Ne vous faites pas de soucis, s’ils viennent, on va toutes se cacher à Taveyannaz. »
   
   
Taveyannaz, citadelle combien vulnérable de bois et de murs fragiles, élue dernier refuge ! Et pourtant parole rassurante, parce que Taveyannaz, terre longtemps convoitée avant d’être propriété communale, est pour les Gryonnais un haut lieu, hors d’atteinte de toute violence, que leur cœur – il faut toujours
s’en référer au coeur car tout ce qui est authentique et durable vient de lui – se refuse à imaginer en d’autres mains que les leurs.