22. Louis-Henri Rochat dit Tri, agriculteur, amodiateur, commerçant, boisselier (1842-1926).
La maison ancestrale de Louis-Henri Rochat (à gauche du deuxième plan) vers 1880, dans le haut du village des Charbonnières.
    Que voilà un homme polyvalent, et que voilà aussi un homme dont le surnom de Tri nous a longtemps intrigué. Il était difficile de mettre la main dessus, alors que tous ceux qui auraient pu le connaître dans ce valeureux village étaient décédés. Ici le témoignage d'Annette Dépraz née Rochat du Séchey, nous fut bien précieux, elle qui avait connu tous ces gens.
    Louis-Henri Rochat Tri s'occupait donc en premier de la ferme, qui n'était autre que la belle maison reconstruite par son grand-père David-Louis Rochat vers le milieu du XIXe siècle. Celle-ci donne sur la Sagne. C'est dire que l'on a de l'espace tout autour.
    C'est dans cette même bâtisse, hélas disparue lors du sinistre de 1900, que l'homme menait aussi ses activités de boisselier et de marchand de fromages, parmi ceux-ci bien évidemment le vacherin, qu'il pouvait lui-même fabriquer sur les alpages qu'il louait,  en fin de saison, ou qu'il rachetait de ses collègues.
    On est somme toute assez peu renseigné sur cette partie de son activité. Une bonne petite comptabilité à cet égard nous rendrait d'inestimables services.
    On a la chance de posséder une photo de Louis-Henri Tri, à découvrir dans notre fichier.
    Toutes ces activités, pour notre homme, mais aussi pour tous les gens de ce village, créaient ainsi un réseau économique d'une diversité prodigieuse au centre duquel trônait, haut et fort, le vacherin!