21.La mi-été de Taveyannaz, d'Henri Villy - sans date, années cinquante-soixante probablement -.
Pour une fois, l'hiver à Taveyannaz.
   Si d’aventure étant en séjour à Villars ou Gryon, vous allez au gré d’agrestes chemins et sentiers à travers prés, bois et pâturages, vous découvrirez, du haut d’une colline, ce paisible et délicieux vallon de taveyannaz, dominé par l’imposant massif des Diablerets. Une vingtaine de chalets brunis par le soleil et les intempéries, sont disposés là sur la verte pelouse. Dans cette grande solitude alpestre, vaches et chèvres, broutant l’herbe fraîche et fleurie, font tinter au loin leurs « toupins » et leurs « grelots ».   
    
Mais en ce premier dimanche d’août, que de vie, que d’animation ! C’est aujourd’hui qu’on fête la mi-été, la « mi-tsautin ». Aussi le hameau présente-t-il un aspect coquet : on a soigneusement tressé les fumiers et minutieusement balayé devant les chalets. A l’intérieur, chaudrons et ustensiles reluisent d’un éclat inaccoutumé.