219. Quelle corvée que ce bois !
Bûchage du bois aux Esserts, sur la commune du Lieu. Année 1952.
    Une des grosses activités de l'alpage dont on ne parle pas souvent dans les revues spécialisées, est la fabrication du bois. Celui-ci nécessaire autrefois à presque tous les chalets où l'on fromageait. Et en quantités si impressionnantes que l'on peut bien imaginer qu'il fallait une partie des journées pour arriver à mener à bien ce travail. Que l'on effectuait d'ordinaire l'après-midi, après la sieste traditionnelle.      
    Ces énormes quantités de bois se voient d'ailleurs souvent sur les anciennes photos de chalet. Le travail était d'autant plus dur que le bois que l'on accordait aux fromageurs, dans la plupart des cas, était de rebus, noueux à l'extrême, arbres déracinés ou vieilles chottes ayant versé au milieu du pâturage. 
    Que voilà donc un temps où il fallait de sacrées burettes d'huile de coude !