20. Quand le Moulin du Rocheray était buvette.
Ce fameux Moulin du Rocheray, établi juste au-dessus d'un entonnoir, avec les eaux du lac de Joux qui, autrefois, permettait de faire mouvoir des rouages.
    Une seule photo témoigne d'une telle vocation pour un tel établissement qui ne voyait plus de farine depuis des lustres. Cliché exceptionnel. Qu'y voit-on ? Des gens endimanchés, belles dames de préférence, se rendant à la buvette du Rocheray. Celle-ci est cette maison si particulière du Moulin, avec sa belle rangée de fenêtres au premier étage qui dénote très certainement ici la présence d'un atelier d'horlogerie. Sur celui-ci, nous ne savons rien. 
    Une sorte de tente, à gauche, permet aux clients de prendre un verre à l'ombre. Dans tous les cas ce chemin du Rocheray, et plus encore à l'époque où les voitures ne vous dérangeaient pas, constitue une promenade des plus agréable. Le lac est à proximité. On voit les contreforts du Mont-Tendre, on sent un petit air de liberté, bref, c'est la belle vie en cette belle époque! Et surtout, les femmes savent revêtir des toilettes qui sont de vraies merveilles. Le pied géant, quoi!