20. Les sagnes de l'Ecofferie.
Sagnes de l'Ecofferie.
    On les découvre en contrebas de la route cantonale. On ne s'y arrête naturellement jamais. Ce fut autrefois un lieu de tourbières exploité lors des pénuries de combustible des grands conflits mondiaux. 
    Il conviendrait de parcourir cette jolie zone marécageuse dans son entier, surtout pour tenter de découvrir quelque point de vue surprenant. Comme partout ailleurs, il dut y avoir ici un étang que la végétation peu à peu à comblé, d'où la présence de cette tourbe que l'on exploita de temps à autre. On fit ainsi de zones agricoles certes passables, des endroits infréquentables. Mais aussi, en même temps, étaient créées des sortes de réserve naturelle propice au développement de toute une végétation et accueillant en même temps une faune spécifique. La route cantonale passant à proximité, lors des périodes des chaudes pluies d'été, c'est l'hécatombe des grenouilles attirées par les feux des voitures.