207. Le chalet disparu de la Grand'Combe, à la frontière franco-suisse.
L'alpage de la Grand'Combe, c'était pas loin de ces belles bornes qui existaient déjà. Elles ont donc survécu à ce chalet de proximité immédiate.
    C'est peut-être le seul alpage parmi les plus importants de la commune du Lieu qui ait entièrement disparu. Le chalet s'est un jour effondré, la forêt a retrouvé tous ses droits sur ce qui était un long pâturage courant le long de la frontière franco-suisse. 
    Les masures du bâtiment certes se découvrent encore, mais elles sont très difficiles à localiser. Ce n'est pas très loin du mur frontière, à quelques centaines de mètres du Poteau. 
    On constatera dans cette zone aujourd'hui forêt, recolonisée entièrement depuis le milieu du XIXe siècle environ, propriété de l'Etat de Vaud, que la qualité des bois n'est pas encore ce qu'elle devrait être. Et pourtant nous voilà plus de cent cinquante ans plus tard. Ce qui ouvre notre réflexion. La forêt certes est puissante et vous envahit un pâturage en un rien de temps, mais il faut envisager qu'il faudra autrement plus de temps pour que les arbres retrouvent leurs qualités d'autrefois. 
    A moins que l'on ne se trompe et que notre observation n'ait été que superficielle. Toujours est-il que rien ne laisse plus deviner que là, autrefois, pâturaient les beaux troupeaux que l'amodieur de Monsieur Thomasset constituait très certainement avec du bétail venu de plaine. 
    Un alpage oublié.