203. L'alpage de la Caquerettaz, en dessus du village des Charbonnières.
Le chalet de la Caquerettaz était-il vraiment situé sur l'emplacement actuel de la Cerniaz ?
    Alpage bien discret, puisqu'il ne fit guère, au meilleur de sa forme, qu'une douzaine d'hectares. Il eut pourtant son chalet. Que l'on peut situer à peu de distance du chalet actuel de la Cerniaz, si ce n'est même exactement au même emplacement. Le mystère demeure quelque peu à ce sujet. 
    Un alpage possédé longtemps par la famille Thionville des Charbonnières, des Crettets, qui porta ce nom parce qu'un ascendant prit le nom de la ville de France où il était stationné lors de son probable engagement dans les armées étrangères.  
    Une famille modeste qui ne fit jamais beaucoup de bruit, mais mena une existence honorable pendant environ deux siècles. Certaines familles actuelles des Charbonnières sont encore descendantes de ces Thionville dont le nom s'est perdu, certes, mais qui néanmoins figurait à l'époque sur beaucoup de documents officiels.