1. Les glaciers de la Vallée de Joux.
Fragment d'une carte des glaciers de la Vallée de Joux, Monographie, p. 57.
    Ceux-ci, qui occupaient le terrain il y a quelque 10 mille ans et plus, ont raboté nos monts et collines pour laisser en place des matériaux que souvent l'on exploite aujourd'hui, sables et graviers. 
    Les glaciers de la Vallée de Joux, qui occupèrent tout le vallon principal ainsi que les vallons latéraux descendus de nos montagnes, s'opposèrent toujours au grand glacier du Rhône qui jamais ne pénétra en notre haute combe. La lutte entre les deux géants se faisait du côté de la Pierre à Punex. La preuve de la résistance, et même de la victoire du glacier de Joux, le grand glacier du Rhône ne put apporter en nos lieux le moindre bloc erratique, tandis que ce genre de vestiges foisonne par contre sur les flancs du Suchet où d'immenses blocs ératiques parsèment les forêts et pâturages. 
    Un glacier de Joux dont a abondamment parlé Daniel Aubert dans son grand ouvrage sur la géologie de notre région et qui constitue une référence indispensable.