1. Le ruisseau de Sagne-Vuagnard ou de St-Sulpice au Pont.
A Sagne-Vuagnard, dit Savuagnard par les gens du coin.
    St-Sulpice étant le nom donné à ce "filet" d'eau par Auguste Piguet dans ses ouvrages historiques. Nous ignorons l'origine de ce nom et si même il figure dans les documents anciens. Les gens du coin l'appellent plus volontiers ruisseau de Sagne-Vuagnard, deuxième terme dont l'explication est encore à rechercher. 
    C'est là un bien modeste ruisseau. Et pourtant sur son cours inférieur des installations industrielles furent établies à différentes époques de l'histoire du village du Pont. N'en reste plus le souvenir que par un barrage soigneusement entretenu mais désormais sans fonction particulière. 
    Le ruisseau prend sa source à Sagne-Vuagnard, vaste plateau tourbeux situé au pied même de la Dent de Vaulion. C'est un endroit sauvage  et méconnu du grand public qui sera simplement resté au niveau du village pour admirer le si beau lac de Joux. On y exploita la tourbe à différentes époques, en particulier lors de la dernière guerre mondiale. Y travaillaient en particulier des dames ou demoiselles russes, réfugiées on ne sait lors de quelles circonstances. Des photos témoignent de cet instant où la grande histoire se mêlait à notre histoire régionale.