1. Henri Cordier, Aux pays des sapins, volume premier, La forêt, 1925.
Quelque part dans le Risoux (ou Risoud).
      Premier tome de cette magnifique série qu'est "Au pays des sapins". Henri Cordier, probablement marcheur infatiguable, un peu à la manière de Samuel Aubert sur sol suisse, connaît la forêt comme sa poche. Il en sait les secrets, il a suivi toutes les activités qui s'y déroulent tout au long de l'année. C'est une époque où la forêt est encore un environnement familier à chacun qui y trouve des ressources de tous genres. La forêt, en premier, pourvoyeuse de son bois de chauffage, sans lequel la région, jurassienne, froide, serait intenable. La forêt est alors un vrai monde, où entre gens d'une même région, on peut se croiser au hasard des chemins divers qui la parcourent en tous sens. Et puis n'oublions pas non plus que l'on traverse la forêt, pour s'en aller plus loin souvent, là où sont les grands pâturages.